Un pois c'est tout.

Yayoi Kusama

Un souvenir d'enfance fonde la légende de Yayoi Kusama et associe le commencement de sa vie d'artiste à une hallucination, une inquiétante étrangeté qui s'est manifestée autour de la table familiale : les fleurs rouges de la nappe se multiplient sur le plafond, les murs, le sol, sur elle-même.
Âme sans corps, l'artiste fait de son insupportable auto-anéantissement (Self-Obliteration) le défi et la quête même d'une oeuvre radicale et atypique : inscrire son corps, s'inventer un corps à corps selon des procédures formelles toujours réinventées.
"Peindre était la seule façon de me garder en vie, ou à l'inverse était une fièvre qui m'acculait moi-même"

Le Centre Pompidou présente la première rétrospective française consacrée à Yayoi Kusama. À travers un choix de cent cinquante oeuvres réalisées entre 1949 et 2010, un hommage est ainsi rendu à une artiste atypique.









Yayoi Kusama, du 10 octobre 2011 au 9 janvier 2012

2 commentaires:

véro a dit…

Superbe expo , j'ai envie d'y aller ! Tu crois que cette expo se destine aux enfants ? qu'en penses-tu ?
Véronique

chic cham a dit…

je pense qu'il n'y a aucun problème pour les enfants...au pire ils verront des pois ;-)